Mediathèque Soumaila CISSE

   
   

DISCOURS D'INVESTITURE DE MONSIEUR SOUMAÏLA CISSÉ CANDIDAT DE L'URD A L'ELECTION PRESIDENTIELLE DU MALI EN 2013
Bamako, le 09 juin 2013

Monsieur le Président du Bureau Exécutif National de l’URD;

Respectés Présidents d’Honneur de l'URD ;

Honorables invités ;

Chers camarades ;

Chers amis ;

Mesdames, Messieurs ;

 

J'ai une pensée émue pour toutes les victimes de la crise sécuritaire qu'a connue notre pays ces derniers mois et je rends grâce à DIEU qui nous a permis de vivre ce jour, dans le grand espoir de retrouver un Mali uni et fier.

Je dédie ce jour à tous nos camarades tombés sur le champ de l’honneur.

Ces hommes et femmes de foi et d’engagement ont vaillamment milité à nos côtés jusqu’au sacrifice ultime.

Puisse DIEU bénir nos actions pour honorer leur mémoire et leur combat pour la paix et la prospérité du Mali !

 

Camarades de l'URD,

 

Je voudrais, en votre nom à toutes et à tous, saluer et remercier les personnalités et invités venus rehausser, par leur présence, l’éclat de cette cérémonie.

Je voudrais ainsi saluer avec respect :

• Les membres du corps diplomatique, les représentants des partis frères et tous les amis venus de l’extérieur pour partager avec nous ce moment fort de l’histoire de l’URD.

• Les représentants des partis politiques qui nous honorent de leur présence et à qui nous réitérons notre engagement à collaborer avec toutes les forces vives de la Nation pour  la refondation de notre pays;

• Les chefs religieux que je salue respectueusement pour leur rôle éminent de régulateurs sociaux dans la stabilité et la paix au Mali, ainsi que pour toutes les prières et bénédictions en faveur du progrès de notre pays ;

• Les Familles fondatrices de Bamako : je vous salue respectueusement pour votre grande générosité, merci surtout pour votre hospitalité légendaire !

• Les représentants des syndicats, des organisations socioprofessionnelles, de la société civile, que nous saluons pour leur exceptionnelle contribution à l’approfondissement de la démocratie malienne ;

• Je salue chaleureusement les représentants des médias : la presse est un pilier dans l’œuvre de construction nationale et un partenaire majeur dans l’exercice d’approfondissement de la démocratie.

• Chers Amis des Clubs de soutien, je sais votre engagement et votre détermination à relever le défi de la victoire.

 

À cet effet, vous ne comptez ni votre temps ni vos ressources.

Je suis redevable de votre attachement.

Je vous remercie infiniment et vous dis à quel point je suis fier de vous.

 

Monsieur le Président ;

 

Il me plaît, à mon tour de souhaiter la bienvenue à tous les délégués et plus particulièrement à ceux venus de l’extérieur.

Je tiens à leur exprimer ma reconnaissance pour l’hospitalité qu’ils m’offrent à chacun de mes séjours dans leurs pays d’accueil respectifs.

Les Maliens de l’extérieur, tous les Maliens de l’extérieur, pensent au pays et travaillent pour son progrès : je peux le témoigner ici.

Nous pouvons être fiers d’eux !

 

Vous me permettrez également, chers amis, de féliciter, très solennellement, le Bureau Exécutif National du Parti pour le travail effectué au cours des dernières années.

 

Les résultats obtenus sont tout simplement remarquables.

 

Le  Président du Parti Younoussi TOURE, est à saluer pour son leadership, son sens du consensus et du rassemblement, sa rigueur et son sens de la discipline.

 

Je voudrais associer à cet hommage l’ensemble des Honorables Députés et élus du Parti qui nous font honneur en accomplissant leurs mandats avec efficacité.

 

Je tiens à saluer singulièrement l’engagement militant de tous nos délégués : hommes et femmes, jeunes et vieux, eux, qui servent le Parti avec conviction et attachement, partout, au Mali comme à l’extérieur.

 

Merci pour le combat des jeunes, des femmes et des cadres de l’URD. Merci d’avoir entretenu la flamme et de la raviver en permanence au point d’en faire le flambeau que vous me passez, aujourd’hui.

 

Ce flambeau magnifique de l’URD, je le reçois, honoré et rassuré, car je vous sais, tous, à mes côtés.

 

A vous tous, je dis : merci !

 

CHERS COMPATRIOTES ;

 

En ce jour solennel, je pense également à toutes les populations des villes martyres de Konan, de Douentza, de Hombori, de Tombouctou, de Gao, d’Ansongo, de Ménaka, de Kidal, d’Aguel Hock, et à toutes les localités dont les habitants, particulièrement les femmes, ont vécu, dans leur âme et leur chair, l’arbitraire, la violence gratuite, le déshonneur.

 

J’ai une pensée particulière pour les populations de Kidal à qui j’exprime au nom de vous tous, toute notre solidarité : nous mettrons tout en œuvre pour exaucer leurs aspirations, toutes leurs aspirations.

 

J’ai une pensée émue pour tous les déplacés de l’intérieur comme pour les exilés loin du pays auquel ils tiennent beaucoup, je le sais !

 

Je voudrais saluer les efforts des forces alliées françaises, tchadiennes et de la CEDEAO, pour leur engagement, elles, dont les soldats ont payé le prix du sang, pour  nous permettre de recouvrer notre intégrité territoriale.

 

Aux forces armées et de sécurité du Mali, je dis tout mon soutien dans leur tâche quotidienne de sécurisation des personnes et de leurs biens.

 

Considérant qu’il n’y a rien de plus important que la sécurité des Maliens et la défense de l’intégrité territoriale, je propose, par le biais d’une loi de programmation militaire, de mettre en place un plan visant à mettre nos forces de défense et de sécurité dans les conditions d’opération et d’équipement répondant aux standards internationaux.

 

Chers compatriotes ;

 

Dans cinquante jours, nous aurons à choisir un nouveau Président de la République pour notre pays.

L'évolution politique de notre pays au cours des 18 derniers mois, entre crise politique et crise sécuritaire, confère à notre vote du 28 juillet 2013, une portée historique et singulière dans la marche de notre nation.

A l'heure où des interrogations légitimes et le doute habitent l’esprit des plus optimistes sur le devenir du Mali, j'entends d'ici, les interpellations de nos compatriotes à l'endroit des candidats pour plus de faits, de gestes et d'actes concrets.

Je veux leur dire ceci, du haut de cette tribune: mes chers Compatriotes, il y a suffisamment de ressources dans le monde, (et je vous parle d’expérience), pour reconstruire le Mali, pour équiper l’armée à  la hauteur de nos attentes les plus élevées.

 

Chers compatriotes;

 

La réconciliation nationale est un préalable essentiel.

 

J’apporte dans ce sens mon plein soutien à la Commission  Dialogue et Réconciliation pour qu’elle mette en place un dialogue politique inclusif entre les différentes composantes de la nation malienne, afin d’apporter des réponses à la hauteur des enjeux, et dégager les voies de l’avenir, compatibles avec les exigences d’un Etat républicain, laïc et démocratique.

 

Nous devons reconstruire les liens sociaux brisés et prendre en charge la gestion adéquate des difficultés qu’affronteront dans les mois à venir aussi bien les populations résidentes que les déplacés et les réfugiés.

Par-delà le règlement du conflit, la réconciliation doit en effet s’accompagner d’un pardon sincère.

 

Pour y arriver, j’engagerai rapidement les actions de redressement nécessaires dans la voie d’un développement durable.

A cet égard, nous élaborerons un plan d’urgence de relance économique conforme à notre Programme pour un Mali nouveau.

 

Ce plan permettra l’apurement rapide de la dette intérieure afin de renflouer la liquidité des entrepreneurs et commerçants du pays et la mobilisation rapide par une équipe compétente des 2 000 milliards de francs CFA promis par la Communauté internationale pour la reconstruction du Mali.

 

Cet engagement de la communauté internationale de contribuer à hauteur de 2 000 milliards de francs CFA dans la reconstruction du pays, est un volet important d’un ambitieux plan Marshall que je compte mettre en place pour accélérer la croissance, rééquilibrer le développement du territoire et mettre définitivement le Mali sur la voie de l’émergence.

 

L’état de notre économie et de notre pays réclame des gestes audacieux et rapides.

 

C’est pourquoi, nous devons agir tôt, nous devons agir vite, pour créer des emplois, refonder l’école malienne, et jeter les bases d’une nouvelle croissance garantissant l’égalité des chances pour tous.

 

Nous devons le faire avec une plus grande rigueur morale, une plus grande éthique politique, une plus grande exigence d’exemplarité des élites dirigeantes et lutter résolument contre la corruption et l’impunité.

 

Nous pouvons faire tout cela et nous le ferons à travers le «PROGRAMME POUR UN MALI NOUVEAU » qui constitue notre plateforme pour réussir cette ambition.

 

Chers compatriotes;

 

Le Mali n’est pas pauvre, il est riche de ses atouts naturels et humains.

Le Mali est riche de son or, de son coton, de son agriculture, de son élevage, de son tourisme, du dynamisme de sa jeunesse, du savoir-faire de ses opérateurs économiques, et aussi, de sa diaspora généreuse et innovatrice.

Le Mali est riche de l’engagement de ses enfants qui, une fois unis et rassemblés, peuvent accomplir des miracles.

Le Mali est riche de son histoire millénaire et de sa culture pétrie de dignité, d’honneur, de tolérance, de dialogue et  d’hospitalité.

Malgré les temps durs que nous vivons, j’ai grandement espoir car notre peuple a un fonds d’espoir inépuisable : c’est même dans les crises que se réveille et se révèle notre formidable envie de nous réunir, de nous unir, et, de relever, ensemble tous les défis.

 

Je lance aujourd’hui, un appel à la mobilisation de toutes les énergies pour refonder notre Etat, pour la renaissance de notre nation.

 

Le Mali mérite plus et mieux.

 

Nous pouvons, nous devons même prouver à la face du monde que notre pays peut renaître et s’affirmer comme un Etat fort, une nation unie et solidaire.

 

Nous en avons les moyens, nous en avons la volonté, unissons-nous pour relever ce défi !

 

Chers militantes et militants de l’URD ;

 

Je suis fier de vous, le Mali et le Monde entier sont fiers de vous.

 

C’est, donc, avec confiance en l’avenir du Mali que je m’adresse à vous toutes et à vous tous, qui êtes l’incarnation de la grandeur du Mali et  de ses valeurs.

 

En me choisissant  parmi tous les dignes et valeureux fils du Mali pour être votre candidat à l’élection présidentielle, j’ai conscience que l’éminente distinction que vous m’accordez ainsi, constitue autant un grand honneur qu’une lourde  responsabilité.

 

JE L’ACCUEILLE ET L’ACCEPTE AVEC LA PLUS GRANDE HUMILITE.

 

Et en cet instant solennel, je suis reconnaissant à tous ceux qui m’ont aidé et soutenu : membres du BEN, militants de l’URD, sympathisants et partis alliés.

 

Je pense singulièrement à mon frère, à mes sœurs, à mes enfants, et aussi et surtout à Astan, mon épouse pour son sens de l’accueil et du partage qui lui a valu désormais le titre d’« infirmière en chef» !

 

Mes chers compatriotes ;

 

Au cours de la campagne qui va s’ouvrir, vous  n’entendrez ni insultes, ni invectives, ni calomnies de ma part, à l’égard d’aucun candidat, car je respecte chacun d’eux.

Je respecte l’éthique et cultive la morale en politique.

 

Mais il est une chose, un bien précieux qui ne peut s'acheter nulle part: c'est VOTRE CONFIANCE.

 

Confiance d'abord en vous-même, confiance en l'autre et confiance en notre pays !

 

Donnez-moi votre CONFIANCE, nous trouverons, ensemble, les moyens, les ressources et les expertises nécessaires à la reconstruction, du Mali.

Cette confiance, je la souhaite exigeante, avec une obligation encore plus forte de vous rendre compte de la gestion de notre pays, dans le cadre d'un contrôle citoyen renforcé.

Une Confiance exigeante, c'est aussi un engagement de chacun de nous à assumer pleinement ses devoirs envers notre Nation.

Si nous voulons reconstruire sur la vérité, nous devons tirer les leçons de tous les manquements à nos devoirs, aussi bien individuels que collectifs.

Cet engagement vaut pour l'Etat comme pour chaque citoyen.

 

Pour ma part, je m’engage à « faire ce que je dis, et, à dire ce que je fais. »

 

Mes Chers Compatriotes,

 

Ce nouveau cap  pour le Mali sera mieux tenu dans le cadre d'un leadership qui concilie la légitimité, la crédibilité politique, l'expertise et la compétence technique.

Dans ce sens, les Maliennes et les Maliens, que je rencontre tous les jours au Mali et à l’extérieur, me donnent acte de la constance de mon combat pour la démocratie, les libertés et le respect de nos institutions.

 

Croyez-moi, c’est un véritable motif de fierté et d’encouragement.

 

Car, bien plus qu’une posture politique, il s’agit pour moi d’un engagement citoyen au service du Mali, au service des hommes et des femmes de ce pays, au service de notre jeunesse.

 

Cet engagement, je l’ai pris pour défendre des valeurs et des idéaux.

 

Je l’ai pris cet engagement, car je suis persuadé depuis longtemps déjà que seule une démocratie forte, que nous avons le devoir d’entretenir et d’améliorer sans relâche, nous permettra de poursuivre, dans la paix et la sécurité, notre marche vers le développement et le bien-être de nos populations.

 

Cet engagement patriotique et citoyen, je le poursuivrai avec toutes les Maliennes et tous les Maliens désireux de m’accompagner sur le chemin du Renouveau, avec tous les démocrates et tous les républicains.

 

Je le poursuivrai avec vous tous, hommes et femmes engagés au sein des organisations de la société civile qui refusez de croire que notre sous-développement est une fatalité.

 

En ce jour solennel, j’ai ainsi une pensée émue :

 

• pour tous ceux qui vivent encore dans l’angoisse de la pauvreté,

• pour tous ceux qui ne peuvent pas se payer un repas par jour,

• pour tous ceux qui ne peuvent pas se soigner,

• pour tous ceux qui ne peuvent pas se loger décemment, et,

• pour tous ceux qui ne peuvent pas donner une éducation digne à leurs enfants.

 

Nous devons nous convaincre que la misère et la faim ne sont pas une fatalité, tout comme le développement n'est pas le fait du hasard, il se réfléchit, il se planifie et il se gère.

 

Cet engagement patriotique et citoyen, je le poursuivrai avec détermination et courage, dans la tolérance, le pardon et le respect des différentes sensibilités de notre pays, et avec le soutien des Maliennes et des Maliens de tous bords, sans affiliation politique, mais épris de paix et de justice.

 

Cet engagement patriotique et citoyen, je le poursuivrai avec vous, pour redonner espoir à notre jeunesse confrontée aux affres du chômage.

 

Je le poursuivrai avec vous, pour offrir de nouvelles opportunités à nos entrepreneurs, à nos commerçants et à nos artisans durement éprouvés par une crise qui a ébranlé leurs entreprises.


Je le poursuivrai avec vous, pour améliorer le pouvoir d’achat des travailleurs et de l’ensemble des maliens des villes et campagnes.

 

Je le poursuivrai avec vous, pour soutenir les femmes, nos mères, nos épouses, nos sœurs, nos filles, dans leur quête de justice sociale et d’opportunités afin qu’elles trouvent leur juste place dans une société malienne respectueuse de nos valeurs et traditions.

 

Nous le leur devons au premier chef car ce sont elles qui ont payé le plus lourd tribut pendant la crise.

 

Cet engagement patriotique et citoyen, je le poursuivrai avec vous, pour permettre aux paysans, éleveurs, pêcheurs et à  tous les travailleurs du monde rural, de vivre décemment de leur labeur, et d’accéder aux commodités du monde moderne sans avoir besoin d’abandonner, ce qu’ils ont de plus cher, c'est-à-dire leurs terroirs.

 

Je le poursuivrai avec vous pour permettre à nos artistes, à nos sportifs, et à nos écrivains, de s’épanouir dans leur métier, et d’en vivre dignement.

 

Mes chers compatriotes ;

 

Il n’y a pas de Mali sans les

×
 
URD MALI - Union pour la République et la Démocratie
 
 



www.presidentsoumaila.com © L'équipe de campagne 2013